TAPAJ

Programme TAPAJ (Travail Alternatif Payé À la Journée)
Adapté à la réalité de Montréal-Nord

 

TAPAJ est un programme d’insertion spécifique permettant aux jeunes en très grande précarité d’être rémunérés en fin de journée pour une activité professionnelle qui ne nécessite pas de qualification particulière et ne les engage pas dans la durée. Il se veut un outil en appui aux jeunes dans leurs démarches de réinsertion sociale.

Sa mise en œuvre s’appuie sur un partenariat opérationnel avec des entreprises et des collectivités locales en vue d’offrir une alternative aux métiers de la rue. Ce dispositif vise à rejoindre les jeunes de la rue en situation de délinquance ou à haut risque de le devenir. Il se veut un outil en appui aux jeunes dans leurs démarches de réinsertion sociale.

Le programme adapté et proposé par l’Escale s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans en situation de précarité financière, n’ayant d’autres choix de revenus que venant de pratiques illégales, de quête dans la rue ou ayant de la difficulté à trouver ou conserver un emploi. Ces jeunes n’ont, pour la plupart d’entre eux, pas complété leurs études secondaires et reçoivent de l’aide sociale. Certains pratiquent aussi des métiers de la rue et consomment régulièrement de l’alcool ou des stupéfiants.

  • Jeunes âgés de 18 à 25 ans en situation de précarité financière ayant de la difficulté à trouver ou conserver un emploi
  • Jeunes criminalisés dont les revenus proviennent principalement de pratiques illégales
  • Jeunes qui n'ont, pour la plupart d'entre eux, pas complété leurs études secondaires et reçoivent ou pas de l'aide sociale
  • Certains pratiquent aussi des métiers de la rue, consomment régulièrement de l'alcool ou des stupéfiants
  • Jeunes en situation d'itinérance invisible ou pratiquent du « Couch Surfing »
  • Jeunes qui sont souvent réfractaires à toute démarche auprès des institutions

 

  • Offrir des alternatives rémunérées légales et sécuritaires dans un contexte de dépannage économique
  • Offrir aux jeunes en situation d'exclusion une place dans la communauté en réparant le lien social
  • Offrir une expérience de pré-employabilité dans le but d'une réinsertion socioprofessionnelle
  • Favoriser la cohabitation en participant à la vie de quartier
  • Découvrir leurs habilités et intérêt en phase avec leurs capacités et leur personnalité